Les intra-auriculaires (appelés aussi CIC)
 

Faits sur mesure, ces appareils ont pour principal atout la discrétion. En effet, de par leur taille réduite, ils s'insèrent dans le conduit auditif et se fondent dans l'ombre de ce dernier. Il est relativement aisé de les manipuler mais demandent, cependant, un entretien soigneux du fait qu'ils sont en contact direct avec le conduit auditif. Il conviennent plus particulièrement aux surdités légères à moyennes.

 

Les + :
Solution auditive la plus discrète
Captation naturelle des sons au creux de votre oreille (effet pavillonnaire)
Acceptation psychologique  plus facile

 

Les - :

Entretien régulier et rigoureux
Sensation de corps étranger (autophonation)
S’adapte seulement à certaines morphologies du conduit auditif externe
Autonomie la plus faible

Les contours d'oreille classiques (appelés aussi BTE)
 

 

L'ensemble de l'électronique est regroupé dans la coque placée derrière l'oreille. Cela assure une protection optimale de tous les éléments conférant ainsi aux appareils une robustesse indéniable. Tout comme le contour d'oreille avec écouteur dans le conduit auditif, ils présentent une excellente autonomie, et une manipulation plus aisée. Ces appareils sont destinés aux pertes auditives légères à profondes.

 

Les + : 

Autonomie importante

Manipulation facile

Grande fiabilité

Adaptable à toutes les pertes

Compatibilité Bluetooth

Solution pédiatrique

 

Les - :

Solution auditive la moins discrète

 

Intras, contours, micro-contours ? Quid des solutions

 

Depuis l’avènement du numérique, les aides auditives sont devenues de véritables concentrés technologiques.

 

Miniaturisation, amélioration de la qualité sonore (bande passante), reconnaissance automatique de l'environnement sonore, réduction du bruit ambiant, confort d’utilisation accru… autant de défis qui ont fait et font encore l’objet de nombreuses recherches et d’innovations majeures dans le monde de la correction auditive.

 

De nombreuses solutions existent afin de compenser efficacement une perte auditive. Les aides auditives modernes sont aujourd’hui simples d’utilisation pour le patient, confortables, et de plus en plus discrètes. Elles améliorent significativement votre confort d’écoute et améliore votre compréhension, quel que soit l’environnement sonore.

 

Toutefois, une adaptation sur mesure et un suivi des performances de vos aides auditives sont des conditions indispensables pour pérenniser le bénéfice d’un appareillage. Dans cette optique, notre équipe reste toujours à votre écoute.

 

Plusieurs types d'aides auditives existent. Vous trouverez ci-après leurs principales caractéristiques.

Les autres sytèmes :
 
 
 

 

Les lunettes auditives : solution auditive à conduction osseuse.

Préconisées le plus souvent dans certains cas de surdités transmitionnelles, ces dispositifs utilisent la capacité intrinsèque de l’os à conduire le son. Ils présentent un certain avantage esthétique mais la qualité de ce dispositif dépend, notamment, de l'épaisseur de la peau, la surface de contact sur l’os ou encore d’éventuelles complications liées à l’irritation de la peau.

 

 

 

Le système CROS

Il peut être proposé dans le cas d'une surdité profonde unilatérale (dit cophose), autrement dit lorsqu'une personne n'entend plus d'un côté. Un appareil émetteur placé sur l'oreille sourde capte les sons et les renvoie aussitôt à l'appareil récepteur placé sur l'autre oreille (entendante). Les éléments émetteurs et récepteurs sont, le plus souvent, des contours d'oreille avec écouteurs placés dans le conduit auditif. Ce dispositif permet d'améliorer considérablement le confort d'écoute au quotidien (spatialisation, compréhension en milieu bruyant,...).

 

 

 

 

Le système à ancrage osseux (appelé BAHA)

Ce dispositif fonctionne de la même manière que les lunettes à conduction osseuse. A la différence, il pallie certaines contraintes de la lunette, évoquées prédécemment, car il est ancré directement dans l'os situé derrière l'oreille. Sa fixation nécessite un geste chirurgical puis un suivi médical relativement rigoureux, indispensable pour éviter les problèmes infectieux. Il peut être proposé dans certains cas de surdités transmitionnelles ou encore de surdités profondes unilatérales (comme le système CROS).

 

 

 

Les implants d'oreille moyenne

Le principe de ce système est d'amplifier les mouvements de la chaîne ossiculaire qui, elle, transmet la vibration de manière naturelle à l'oreille interne. Ces systèmes ont de bons résultats mais nécessitent un geste chirurgical plus invasif que celui de la BAHA.

 

 

 

Les implants cochléaires

L’implant cochléaire est destiné aux patients présentant une surdité sévère à profonde (indication en perpétuelle évolution) et pour lesquelles les aides auditives ne donnent que peu de bénéfices.

Un système d’implant cochléaire stimule directement les fibres nerveuses de la cochlée via un faisceau d'électrodes placé dans l'oreille interne. Ce dispositif est implanté chirurgicalement et nécessite, notamment, une prise en charge orthophonique afin d'habituer le cerveau à ce type de stimulation auditive, ainsi que d'un suivi méticuleux en institution (centre d'implantation, ...).

 

 

 

Les implants électro-acoustiques (stimulation bimodale)

L‘implant électroacoustique combine les avantages d‘une amplification acoustique et d’un implant cochléaire. Il se destine aux patients ayant une surdité de perception légère à modérée dans les fréquences graves, associée à une surdité profonde dans les fréquences aiguës et pour lesquelles les aides auditives traditonnelles ne donnent pas un résultat satisfaisant.

L‘implant électro-acoustique est constitué de 2 parties :

  - un implant cochléaire, composé d'un faisceau d'électrodes flexible atraumatique, qui stimule électriquement les cellules nerveuses responsables du traitement des fréquences aiguës.

  - une amplification acoustique par une aide auditive qui stimule les cellules nerveuses responsables du traitement des fréquences graves.

L'association de la stimulation électrique à la stimulation acoustique permet à l'utilisateur d'obtenir une audition de qualité qui exploite au mieux son audition résiduelle naturellement dans les graves.

 

A noter qu'avec des indications médicales très précises et en perpetuelle évolution, les 3 derniers sytèmes décrits ci-dessus ne sont pas en vente dans le laboratoire. Pour tout renseignements, veuillez vous rapprocher de votre médecin ORL.

Les contours d'oreille avec écouteur dans le conduit auditif (appelés aussi RIC ou RITE)

 

 

 

Comme le nom l'indique, il s'agit d'un appareil qui se place derrière l'oreille.

A la différence des contours d'oreille classiques décrits ci-dessous, ceux-ci présentent la particularité d'avoir un écouteur placé dans le conduit auditif. Ces appareils constituent un bon compromis entre discrétion, efficacité, manipulation et autonomie. Un peu à l'image des intra-auriculaires, ils demandent un entretien relativement régulier. Ils sont destinés aux surdités légères à sévères.

 

Les + :

Solution auditive très discrète 
Très grande qualité sonore 
Solution confortable et naturelle 
Autonomie de la pile (+ possibilité de se recharger)
Compatibilité Bluetooth
 

 

Les - :

Entretien relativement régulier

Morphologie adaptée du conduit auditif externe

labo.audiologie.clinique@gmail.com​​

06 52 170 175

2015 Copyright Sunshine​​

 

26, Boulevard Marcel Sembat

11100 - Narbonne​​

2, Rue Jean Gabin

11200 - Lézignan-Corbières

12, Avenue de Béziers

34440 - Colombiers